• ● La corrida pour tous !

    On entend souvent les promoteurs du mariage homosexuel (pardon, "pour tous") dire : "Les espagnols l'ont fait il y a déjà 10 ans.  Vous voyez qu'on doit le faire !".

    Donc, si on suit ceux qui ont pour argument que l'on doit prendre exemple sur nos voisins, et en particulier l'Espagne, alors il faut prendre pour légitime aussi la revendication "La corrida pour tous !".

    Or quelque chose me dit que les promoteurs du "mariage pour tous" par imitation de l'Espagne ne seraient pas favorables à la tauromachie française...

    J'ai entendu aussi "Ca existe aux Pays-Bas depuis x années...". Alors, il faut aussi demander la légalisation de la prostitution et l'exposition des dames en vitrine... 

    etc. etc. Je m'arrête là.

    « ● Lettre à M. Delanoe pour la pelouseLa France bien élevée »

  • Commentaires

    1
    tantenic
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 12:39

    très bons arguments à envoyer en masse à notre président et qui devrait faire la une des journaux en caractères gras; mais quel jounal?

    2
    Michel2Marillac
    Mercredi 20 Février 2013 à 12:41

    Vous avez raison d'utiliser les arguments psychologiques à côté des arguments logiques. Les deux se complètent, les premiers allègent les seconds... mais ne nous privons pas des seconds qui seuls apportent le fond. Bien cordialement. 

    3
    christian47 Profil de christian47
    Mercredi 20 Février 2013 à 13:14

    Merci de ce commentaire. Les arguments sur le fond sont légion, ils sont diffusés par d'autres voies. Le public les reçoit par ailleurs. J'essaye ici d'apporter un autre éclairage. Je suis heureux que vous le considériez comme complémentaire.

    4
    Michel2Marillac
    Mercredi 20 Février 2013 à 14:32

    Votre blog m'intéressera par ses opportunes études de cas de "désinformation", je le suivrai avec plaisir.

    En matière d'arguments, le public me semble avoir surtout des arguments superficiels confinant à de simples slogans... Preuve : ils n'ont pas suffi à barrer la route au mouvement contraire, pas plus qu'à la PMA (ni à la GPA, d'ici peu).

    Je pense à la situation inverse : l'UMP à la présidence de la République et au Gouvernement, avec une bonne majorité à l'Assemblée et une courte au Sénat mais, dans la rue, des centaines de milliers de manifestants. J'ai eu des contacts avec l'Elysée et Matignon sous Chirac et Sarkozy ; avoir à faire face à la rue était la hantise des dirigeants : ils savaient que les gens de gauche, a) unis autour d'un mot d'ordre clair et unique, seraient déterminés, b) ils seraient aussi représentés par des leaders aussi déterminés.

    Nous avions le nombre, c'est bien, mais aussi une illusion, celle de croire qu'on peut gagner un bras de fer avec le nombre sans force de frappe psychologique -- voir à ce propos les commentaires de Catherine Rouvier : http://www.lerougeetlenoir.org/les-inquisitoriales/catherine-rouvier-pour-obtenir-un-resultat-politique-il-faut-une-action-politique#forum991 

    NB. J'ai entendu ce professeur dans un colloque qu'elle organisait à l'Assemblée nationale il y a un mois avec un ancien député européen (un certain Coûteaux), un député du sud (Bompard), le journaliste Maurice Ménard et un ancien producteur audiovisuel, et d'autres (certains plus certains moins intéressants) ; ce qu'elle a dit m'a paru intelligent et percutant. 

     Autrement dit : mieux vaut 30 000 manifestants déterminés que 500 000 autour d'un message brouillé et superficiel... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :